Le chemin de la promotion - Kris Vallotton

juin 6, 2016

Alors que j’avance en âge, j’ai une révélation grandissante du manque global de valeur accordée aux plus âgés dans notre culture, et qui conduit à l’obsession générale de vouloir paraître jeune. Il y a une peur secrète mais pourtant profondément ancrée parmi les plus âgés, celle de se voir être virés des forces vives de nos communautés en étant relégués à des ombres de la société.

Ce que font les personnes âgées, pour se déguiser et paraître jeunes, met l’accent sur la peur qu’elles ont d’être jetées dans le monde des ombres : l’endroit isolé, sans but où les personnes âgées attendent la mort.

Une société dysfonctionnelle

Ceci a conduit à de nombreux dysfonctionnements et à des blessures dans nos communautés, et cela touche tous les domaines de la société : de la famille à l’univers professionnel. La succession et l’héritage ont souvent été remplacés par le droit (le fait que ce soit un dû), où de jeunes vautours tournoient, attendant de festoyer sur les accomplissements issus du travail d’un autre homme.

Bien sur, rendre mature la génération qui suit et laisser un héritage à nos enfants n’est pas seulement biblique, c’est noble. Mais la ligne est fine entre l’héritage et le dû. Cette ligne est franchie lorsque l’ambition n’est pas revêtue d’humilité et d’honneur. Tout comme le fils prodigue qui réclame son héritage, un héritage pour lequel il n’a pas travaillé et qu’il ne mérite pas, il y a une génération qui s’élève qui pense que tout lui est dû, qui est impatiente et ingrate.

Quelle est la solution? 

Les personnes âgées doivent :

1. Avoir un état d’esprit d’héritage dans lequel elles ont une vision pour les enfants des enfants de leurs enfants, une génération qu’ils ne verront jamais. 

2. Être généreuses et déverser ce qu’elles sont dans la génération qui les suit. 

3. Être elles-mêmes et saisir la beauté de l’expérience, de la sagesse et de la persévérance que l’on gagne avec les années.

4. Trouver de jeunes gens qui ont faim, qui sont humbles et enseignables, afin de déverser ce qu’elles sont en eux. 

5. Démontrer l’avantage exceptionnel d’avoir un caractère qui ne peut être forgé que par des années d’épreuves et de fidélité. 

6. Apprendre à accorder de l’importante à une génération qui pense différemment et qui n’aime pas sa musique.

7. Affronter ses incertitudes et résister à la tentation de contrôler les gens qu’elles sont appelées à amener à maturité.

La jeune génération doit:

1. Honorer et accorder de la valeur aux personnes âgées, en apprenant à comprendre les bénéfices et la beauté de la longévité et de la persévérance. 

2. Modérer son ambition avec humilité et patience.

3. Résister à la tentation de se promouvoir elle-même, d’exiger une position ou un bien. 

4. Se rappeler que l’héritage est un privilège et non un dû; par conséquent, ce n’est pas quelque chose qui peut être exigé.  

5. Se souvenir que les personnes âgées ont été jeunes, et qu’elles ont donc plutôt une bonne idée de ce que c’est que d’avoir son âge. À l’inverse, aucun jeune n’a encore été vieux, il lui incombe donc d’écouter avec son cœur les personnes qui sont à un endroit qu’il n’a jamais atteint dans sa vie.

6. Être reconnaissante pour N’IMPORTE QUEL  bénéfice ou avantage qu’elle a reçu de personnes plus âgées, et cultiver le contentement.

7. Aider à la réalisation des rêves et des désirs des personnes âgées. La promotion est toujours fondée sur le service.

Voilà donc les chemins de la noblesse, c’est la voie royale vers la promotion. 

Si vous souhaitez vous abonner à ma newsletter, inscrivez-vous ici : https://krisvallotton.com/

Pouvez-vous comprendre l’une ou l’autre de ces générations? Dites-le moi dans les commentaires ci-dessous

Topics: ActualitéNon classifié(e)


¡

comments

Engagements